Découvrir Vienne, Isère, Auvergne-Rhône Alpes

La petite ville de Vienne, dans le département de l’Isère en région Auvergne Rhône Alpes, est située sur les rives du Rhône. Elle offre un délicieux mélange de patrimoine et d’histoire, de vins fabuleux et de délices culinaires sublimes.

C’est une ville de Gaulois, de Romains et de Chrétiens avec une touche de gastronomie et de vins raffinés

Une histoire qui remonte à plus de 2000 ans

Vienne est un centre important depuis des millénaires. On pense que c’est la tribu gauloise des Allobroges qui y a d’abord vécu. Lorsque les Romains la conquirent vers 121 av. J.-C., elle devint connue sous le nom de Petite Rome et devint l’un des plus grands et plus importants centres romains de France, à égalité avec Nîmes.

Après l’exil des Romains, Vienne resta une ville importante pour les chrétiens qui y arrivèrent dès 177.

Un merveilleux mélange culturel

La ville se dresse dans une petite cuvette entourée de collines verdoyantes, de vergers et de prairies, le tout surplombé par des vestiges médiévaux. A seulement 30 km au sud de Lyon et sur le tracé de la Via Rhôna (une voie verte pour cyclistes et piétons qui relie Genève à la Méditerranée), la modeste façade de Vienne qui vous accueille depuis la rive opposée du Rhône à votre arrivée, laisse place à un merveilleux mélange de styles architecturaux et culturels.

Rome rencontre Lyon

L’une des premières surprises de la ville est la présence de ruelles étroites à l’atmosphère typiquement lyonnaise qui vous mènent doucement vers une petite place Charles de Gaulle très atypique. Tandis que des boutiques et des cafés bordent la place, de vastes colonnes corinthiennes font face au temple romain d’Auguste, construit vers 10 avant J.-C. pour honorer l’empereur Auguste et sa femme, Livie. C’est le seul temple romain encore existant en France et il partage cette modeste place avec une tour du XVIe siècle et avec un panache extraordinaire.

Plus loin dans la ville, des maisons médiévales à colombages côtoient les jardins et les ruines archéologiques de Cybèle, que l’on pense être des maisons romaines et un lieu de réunion du conseil. Et plongez un peu plus loin encore et vous découvrirez l’un des plus grands amphithéâtres romains de tous les temps, qui peut accueillir plus de 11 500 personnes et qui date de 40 après J.-C. Montez au Mont Pipet pour une vue aérienne.

Si l’amphithéâtre était le cadre de pièces de théâtre et de concerts, on pense que la Pyramide (un obélisque romain) a pu être le point de départ des courses de chars. Et de l’autre côté de la rivière, à Saint-Roman-en-Gal, des fouilles ont révélé des allées de pierre, de belles mosaïques et les vestiges de bains publics et d’une ville entière de maisons.

Magnificence médiévale

Si les rues résonnent des pas des Romains et des Gaulois, à chaque tournant, on se souvient aussi de son passé médiéval. La vaste et magnifique cathédrale Saint-Maurice du XIe siècle contemple le Rhône avec bienveillance tandis que l’église désacralisée du Ve siècle (aujourd’hui Musée archéologique Saint-Pierre) présente un mélange éclectique d’objets, dont les pierres tombales de saints médiévaux.

Ne manquez pas la magnifique église Saint-André, chef-d’œuvre du XIIe siècle avec son cloître gracieux, beau et paisible.

Des produits riches, des vins fins et une cuisine d’exception

La vigne fut plantée pour la première fois dans la Vienne par les Allobroges et déjà à cette époque, elle était célébrée comme étant particulièrement belle.

Comme une grande partie de cette partie de la France, de nombreuses vignes de la région ont été anéanties à la fin du 19e siècle.ème siècle par le phylloxéra. Mais aujourd’hui, plus de 100 ans plus tard, on continue à les redécouvrir, à les replanter et à les faire revivre, et la région regorge de vignes.

Les deux principales appellations de Vienne, la Côte-Rôtie et le Condrieu, sont toutes deux plantées sur des terrasses rocheuses abruptes sur la rive ouest du Rhône, les rouges de la Côte-Rôtie étant réputés pour être parmi les meilleurs de la région des Côtes du Rhône.

À la découverte des vignobles

Il est possible de découvrir les nombreux vignobles dans le cadre de visites guidées ou de manière autonome. Les visites peuvent se faire en tramway, en Segway ou en bateau. L’office de tourisme de Vienne dispose d’un mur qui répertorie les vins de la région et le personnel peut vous aider à planifier votre visite ! Parmi les vignobles qui valent le détour, citons Vitis Vienna et le Domaine Corps de Loup, tous deux remis au goût du jour dans les années 1990.

Le Domaine Corps de Loup est extraordinairement romantique avec ses vastes portes en fer forgé, sa grande maison ancienne et ses jardins négligés mais fleuris accrochés aux collines où ils sont restés cachés dans les sous-bois pendant plus de 50 ans. C’est une propriété familiale, légèrement mais délicieusement délabrée et vous pouvez passer la nuit dans le petit B&B.

Célébrer le millésime

Alliant son passé romain à son héritage viticole, Vienne célèbre chaque automne une fête des vendanges à la romaine. Et comme on peut s’y attendre, outre les joutes et les reconstitutions historiques, c’est l’occasion de profiter de certains des riches produits de la région, qui comprennent bien sûr des confitures, du miel, des fruits locaux et du fromage.

Les deuxnd le plus grand marché de rue de France

Le patrimoine culinaire de la ville reste influencé par les 5 régions qui l’entourent et quel meilleur endroit pour goûter ce qui est proposé que sur le marché du samedi.

Avec ses quelque 400 stands, c’est l’endroit idéal pour déguster la célèbre Rigotte de Condrieu, les poires locales et la liqueur de poire locale, ou encore faire vos courses auprès de votre chef privé avant de préparer un repas avec lui dans les cuisines privées de l’Office de Tourisme.

Dîner étoilé Michelin

Si vous n’avez pas encore goûté à ce restaurant, à côté de la pyramide romaine se trouve le restaurant La Pyramide, qui abritait autrefois le chef Fernand Point, souvent décrit comme l’un des plus grands chefs français de son époque. Fernand Point a obtenu l’une des premières trois étoiles Michelin en 1933 et c’est aujourd’hui le chef Patrick Henriroux qui est aux commandes et fier propriétaire de deux étoiles Michelin.

Pour un week-end, long ou court, Vienne vous dévoilera son histoire et ses vins parmi les meilleurs de la région. C’est un véritable plaisir pour les sens et chaque bouchée est à savourer.

Les favoris des locaux

dans la rue du Musée, Vienne – le dîner composé de 3 plats est à 27 €.
sur la Place du Marché aux Fruits, Condrieu – déjeuner 2 plats à 18€.
chez Philippe Bruneton – l’un des premiers producteurs de confitures en France : www.confiture-bruneton.com
:Octobre (voir le site de l’office de tourisme ci-dessous pour les dates et les détails)
:Pour les particuliers, la dégustation est gratuite. C’est ouvert tous les jours, même le dimanche.

Pour plus d’aide pour planifier votre voyage, contactez l’office de tourisme sur www.vienne-condrieu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *